Le casoar

80,00

Porter la coiffe des saint-cyriens est un honneur qui se mérite ! Magnifique shako imprimé surmonté de son plumet de casoar. Il résistera à toutes les batailles ! Ce casoar est entièrement réalisé en France.

  • 51-53 cm
  • 54-56 cm
Effacer

Vidéo

Histoire du costume

Le shako, coiffe du saint-cyrien, est orné du casoar, plumet rouge et blanc caractéristique de cet uniforme. Le casoar est porté pour la première fois le 24 août 1855, lors d’une visite à Paris de la reine Victoria. Pour honorer la souveraine, Napoléon III demande à cette occasion que les élèves du 1er bataillon de France portent sur leur shako un plumet blanc et rouge aux couleurs de la Maison d’Angleterre. Cette visite britannique coïncide avec l’arrivée de casoars, oiseaux exotiques à casque, au Jardin d’acclimatation de Paris. Le surnom de casoar sera dès lors utilisé pour appeler la coiffe des saint-cyriens.
Au début du XXème siècle un poème rédigé par un élève officier intitulé « La Gloire »
donnera au plumet rouge et blanc une origine mythique et consacrera la fierté de tous les
saint-cyriens pour cet attribut prestigieux. De nos jours, il est offert aux élèves de première
année par leurs aînés au moment de la traditionnelle cérémonie « Sabres et casoars » .
source www.defense.gouv.fr

Descriptif

Le shako est fabriqué en feutre épais 100 % polyester, avec un élastique pour ajuster à la tête. La plaque de shako et les bandes de cuir sont imprimées pour encore plus de réalisme. Le casoar amovible (le plumet) est en feutre fin 100 % polyester, découpé au laser pour un un panache incroyable!
-le ceinturon en cuir véritable et sa boucle autobloquante en laiton doré
-le casoar en épais feutre imprimé 100 % polyester, avec élastique pour ajuster à la tête, et plumet amovible en feutrine découpée au laser pour un panache incroyable!

Entretien

Pas de lavage à sec, machine ou main
La visière du casoar peut être repassée à fer très doux sans vapeur après la bataille ! Le feutre du shako peut être écrasé mais on lui redonne facilement sa forme par l’ intérieur.

Vous aimerez peut-être aussi…